Les 30 glorieuses : orchestre + Ensemble Vocal Opus 13

L’Orchestre OPUS 13 a vocation à explorer tout le répertoire musical occidental, celui de l’époque baroque aux compositions du XXe-XXIe siècles, sans oublier l’ère classique et romantique, jusqu’aux partitions dénichées par un Dominique Spagnolo, son éminent chef d’orchestre, compositeur prolixe, toujours prompt à découvrir et faire découvrir.

Dominique Spagnolo

De cette histoire monumentale de la musique, revisitée par l’érudition du chef, naissent des projets de grande envergure (les opéras « Les Noces de Figaro… ou presque », «La Princesse Maritorne » musique de D. Spagnolo), de qualité, ambitieux et exigeants. Citons rapidement les symphonies de Beethoven – Requiem Mozart, Peer Gynt – Grieg. L’année 2018 proposera la reprise du Jubilate Domino de D. Spagnolo, œuvre chorale, qui sera interprétée par le tout nouvel Ensemble Vocal Opus13, constitué cette année, au sein même de l’orchestre.

C’est ainsi une quarantaine de chanteurs lyriques qui vient étoffer les rangs d’Opus 13 et renforcer l’esprit d’innovation et la faculté d’évolution de ces groupes de musiciens !Une géométrie variable, tant comme formation que comme engagement de ses membres (amateur ou professionnel), est la marque de fabrique de cet orchestre qui depuis maintenant trente ans a su offrir à son public un large panorama de potentialités épatantes,  et qui joue l’ouverture dans tous les sens du mot.


Jugez-en : juin 1988 : 1er concert officiel à Fontenay-aux-Roses en formation de chambre.  1989 : constitution de l’association et dénomination « Orchestre de chambre OPUS 13 », « 13 » (musiciens s’entend) étant perçu comme un idéal. 1993 : l’orchestre, devenu totalement idéal, passe à 47 musiciens, structure qu’il fait évoluer en cette année 2018, en s’adjoignant un Ensemble Vocal, de grande tenue.

Un chef d’orchestre initial, Philippe Lerat passe le relais à Dominique Spagnolo qui depuis une dizaine d’années galvanise par l’étendue de ses talents (instrumentiste, compositeur, chef d’orchestre, ingénieur du son, érudit…) les musiciens bien souvent médusés, sensibles à son énergie communicative.